Une show performer est une artiste professionnelle, qui se produit dans le domaine du spectacle. Dans le sexy show, on retrouve les gogo danseuses. Si à ses débuts, dans les années 1960, le gogo dancing était destiné à animer et mettre de l’ambiance dans un bar, une discothèque, ou lors d’un cabaret ou d’un spectacle, aujourd’hui, il prend une dimension beaucoup plus érotique. Le terme « gogo » fait référence à l’exhortation « allez, allez ! » en anglais, comme pour encourager l’action, le mouvement, en vertu d’une ambiance festive. Il fait également allusion à l’expression « à gogo », qui désigne l’abondance. Une gogo danseuse a pour mission de faire grimper progressivement la tension dans l’endroit où elle se produit, dans le but d’offrir un maximum d’ambiance au public.

Avantages

Le sexy show a généralement un impact fort sur le public, ce qui en fait un outil puissant pour rendre n’importe quel évènement mémorable. S’offrir ou offrir les prestations d’une gogo danseuse pour anniversaire, par exemple, pourrait être une idée originale, puisque cela marquerait sans nul doute l’esprit de son bénéficiaire. Plusieurs agences spécialisées en shows évènementiels proposent aujourd’hui des services personnalisables. Il est possible de choisir entre plusieurs performeuses, selon les goûts, de déterminer la durée, la tenue et même le scénario du show. Il existe également des agences en ligne, telles que www.showperformer.fr, qui permettent aux professionnels et aux particuliers de réserver une gogo danseuse plus facilement.

Contrairement à d’autres prestations évènementielles, les services d’une gogo danseuse n’impliquent pas de grandes contraintes logistiques : Il suffit d’une simple salle, d’un endroit où elle pourra se changer et du matériel pour envoyer de la musique. Dans la recherche de gogo danseuse, les agences sont réputées plus fiables que les artistes à leur propre compte, puisqu’elles ne peuvent pas se désengager à la dernière minute après confirmation d’une réservation. Néanmoins, beaucoup de performeurs indépendants prennent leur travail à cœur et font preuve de sérieux et d’un grand professionnalisme.

Le show d’une gogo danseuse

Le gogo dancing, aujourd’hui devenu danse érotique est souvent confondu avec le streap-tease. Dans les deux disciplines, l’artiste exécute une chorégraphie composée de mouvements énergiques à caractères sensuels, voir sexuels, à la différence que la gogo danseuse ne finit pas intégralement dévêtue devant son public. Par ailleurs, une streap-teaseuse peut aller encore plus loin en se produisant dans des conditions plus privées et intimes.

Malgré son caractère provocateur, le gogo dancing n’a pas réellement de finalité sexuelle. Il s’agit d’un art qui demande avant tout aux pratiquantes, une certaine rigueur, une certaine discipline et un certain savoir faire, qui ne s’acquièrent pas au hasard : On exige aux danseuses de rester dans un registre glamour, sans jamais tomber dans la vulgarité. L’ensemble observe rigoureusement les règles de l’esthétique.

Pour quelles occasions

Dépassant aujourd’hui les limites de son cadre de travail habituel, il est possible de s’offrir les services d’une gogo danseuse à domicile, pour un évènement ou une fête privée. Si l’enterrement de vie de garçon est l’occasion la plus fréquemment associée à un show de gogo danseuse, ce dernier convient tout à fait à d’autres types d’évènements : comme les fêtes de divorce, d’anniversaire, étudiantes et même, les fêtes d’entreprise.

À l’origine, les gogo danseuses travaillaient dans des bars, des casinos ou dans des discothèques, pour attirer, fidéliser la clientèle et mettre l’ambiance. C’est d’ailleurs resté leur objectif premier. C’est le rôle qu’elles avaient aux Etats-Unis, dans un célèbre bar des années 60, dénommé « Whysky à go-go ». Les danseuses animaient le bar en dansant en tenue moulante, chaussées de bottes à talon, placées dans des cages suspendues. Les gogo danseuses sont également sollicitées dans les émissions télévisées. Ce sont d’ailleurs ces dernières qui ont contribué à la popularisation du « phénomène », aujourd’hui devenu mixte.