La CAF accorde à tous les futurs parents une prime de naissance afin de faire face aux dépenses relatives à l’arrivée d’un enfant. Cette prime entre dans le cadre de la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant. Cette prime peut aussi prendre la forme d’une prime adoption, prestation partagée d’éducation de l’enfant, allocation de base ou complément de libre choix du mode de garde.

Qui peut bénéficier de la prime à la naissance ?

Une prime de naissance est accordée aux futurs parents dans le but de les aider à financer les dépenses dues à l’arrivée d’un nouveau-né dans la famille. Cette aide financière octroyée en une seule fois est accordée aux femmes qui viennent d’accoucher et qui ont entrepris la demande de prime à la naissance. La demande de prime de naissance s’obtient en envoyant à la CAF 2 documents qui accompagnent la déclaration de grossesse.

Ces 2 formalités sont le formulaire de déclaration de situation (Cerfa 11423) et le formulaire de déclaration de ressources (Cerfa 10397). L’organisme habilité à octroyer l’aide exige ces documents, car la prime à la naissance est accordée sous certaines conditions de ressources. La CAF décide d’accorder ou non la prime en se basant sur les revenus antérieurs des futurs parents.

Quel est le montant de la prime de naissance ?

Le montant de la prime de naissance ne prend pas en compte les revenus des parents puisque l’aide financière est identique pour chaque bénéficiaire. Depuis le 1er avril 2013, la prime à la naissance est de 923,08 € pour un enfant. Cette somme n’a pas augmenté depuis. La prime de naissance est accordée par enfant, ainsi, le montant augmente lorsque les parents attendent la venue de jumeaux ou triplés. Si cette prime a longtemps été versée à partir du 7e mois de grossesse, elle est actuellement versée après la naissance et jusqu’aux 2 mois du bébé.

Autres aides financières accordées à la naissance de l’enfant

Précisons que le 1er avril 2018, le montant de la prime de naissance bénéficiera d’une hausse de 11 € soit une prime de 934 € par enfant sera désormais accordée aux nouveaux parents. En plus de la prime à la naissance, la caisse d’allocations familiales peut verser d’autres prestations telles que l’allocation de base de la Paje. Les parents peuvent également prétendre aux compléments du mode de garde, à la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) qui remplace le complément de libre choix d’activité (CLCA).